top of page

MCKAY 100 ANS APRÈS : LE BLOG

Traduire McKay

Comment transmettre le texte, la langue, l'intention, la poésie, la sensibilité d’un auteur dans une langue étrangère ?

Et en particulier celle de McKay, qui a baigné à la fois dans une culture vernaculaire et populaire imprégnée de patois jamaïcain et d’argot de toutes les diasporas africaines et caribéennes (ce qui est une des marques de fabrique de Banjo), tout autant que dans la langue policée de Shakespeare qu’il a apprise à l’école des colons anglais qu’il a fréquenté dans son enfance, puis abondamment lue. Cette question est l’un des axes de recherches de la Banjo Society, qui abordera cette question le 30 novembre à l’Université d’Aix en Provence.

Un exemple concret avec 3 interprétations très différentes d’une des œuvres majeures de Claude McKay, le poème If we must die, publié en 1919.


IF WE MUST DIE

Claude McKay


Tapuscrit original de If We Must Die - 1919 @Beinecke Rare Book & Manuscript Library


 

SI NOUS DEVONS MOURIR

Traduction de Michel Fabre


Si nous devons mourir, que ce ne soit pas comme des porcs

Traqués et parqués dans un enclos infâme,

Tandis qu’autour de nous, fous de rage et de faim,

Les chiens aboient, se moquent de notre sort maudit.


Si nous devons mourir, ah ! mourons noblement

Afin que notre sang précieux ne soit versé

En vain ; alors, même les monstres que nous défions

Seront contraints de nous honorer dans la mort !


Ô mes frères, il nous faut affronter notre ennemi commun !

Même inférieurs en nombre, montrons notre bravoure

Et pour leurs mille coups frappons un coup mortel !


Qu’ importe si devant nous s’ étend la tombe ouverte ?

En hommes nous ferons face à la meute lâchement meurtrière,

Le dos au mur, mourant, mais rendant coup pour coup.




 

SI NOUS DEVONS CREVER

Traduction de Gradiva Verdeil Novara


Si nous devons crever — ne soyons pas des porcs

Traqués et parqués dans la crasse dégradante,  

celle du clébard enragé qui gueule et qui mord,

Ricanant de notre race, masse suffocante.


Si nous devons crever — oh, crevons noblement,

Que notre chère chair ne pourrissent pas pour rien

Que les monstres nous défiant, 

nous honorent même morts!


Ô, mes frères ! Nous combattrons l’ennemi cruel;

Aussi nombreux soient-ils, nous nous montrerons braves,

Et pour leurs mille coups, portons un coup mortel!


Qu’importe si devant nous la tombe nous entrave,

Nous ferons face à l’assassin, meute tremblante,

Contraint contre le mur, crevant mais ripostant!



 

SI NOUS DEVONS MOURIR

Traduction de Alexis Nuselovici (Nouss)© 


Si nous devons mourir, si tel est notre sort,

Nous mourrons noblement et non comme des porcs

Pourchassés et traqués dans un lieu d’infâmie, 

Les chiens autour de nous, aboyant sans répit.


Si nous devons mourir, si tel est notre sort,

Nous mourrons noblement afin que notre mort

Ne soit pas inutile et qu’elle fasse taire

Les monstres qui nous tuent, les démons de l’enfer.


Debout, camarades, devant les assassins !

Battons-nous bravement et que vienne la fin,

Qu’ils meurent à leur tour, ces lâches scélérats.


Qu’importe la tombe, qu’importe le chagrin,

Nous aurons déjoué notre triste destin.

Si nous devons mourir, nous mourrons au combat.



 



Comments


  • Facebook
  • Instagram

© mckay100ans.com | 2023

bottom of page