top of page

MCKAY 100 ANS APRÈS : LE BLOG

Double page dans Libération pour KAY!

Spectacle Claude McKay : diapason blues, diaspora noire


«Quand je serai mort et oublié / Sans nul vivant qui se souvienne mes traits […] / Peut-être un jeune homme songeur brûlant de passion / […] Tombera sur une chanson de moi / Et doucement peut-être sifflera la mélodie en se demandant / Qui donc jadis écrivit ces vers…» 


C’est par ce poème de Claude McKay, daté de 1922 que Lamine Diagne choisit de débuter Lettres à un poète disparu. Un spectacle qui fait l’ouverture du festival Marseille Jazz des cinq continents et qu’il définit comme un dialogue, plus qu’un simple concert, avec son signataire, mort en 1948 dans l’oubli mais dont la pensée ne manque pas de résonner aujourd’hui.


Avec un entretien avec Christiane Taubira : «Claude McKay était une matrice et une référence pour le mouvement de la négritude»


Double page dans Libération du  du 7 juillet 2023

Par Jacques Denis






  • Facebook
  • Instagram

© mckay100ans.com | 2023

bottom of page